D.O. RIOJA


Rioja est le nom d’une région aux paysages fascinants, mais également l’une des appellations espagnoles les plus connues.
La région viticole se situe au sud des monts Cantabriques, dans la vallée de l'Èbre. Les vignobles sont généralement plantés sur des plateaux situés à environ 400 m au-dessus du niveau de la mer et marqués par un climat semi-continental. Les montagnes Cantabriques isolent les vignobles et les protègent de certaines intempéries qui, autrement, descendraient du Nord et de l'Atlantique.
L'appellation se compose de trois sous-régions : Rioja Alta, Rioja Alavesa et la Rioja Baja.
L'encépagement de la Rioja fait la part belle au tempranillo, le cépage de référence espagnol qui ne s'exprime pleinement  et ne donne le meilleur de lui-même que dans la Rioja et dans la Ribera del Duero.
Les autres cépages autorisés et autochtones, tout du moins en rouge, sont le grenache, le graciano et le manzulo, communément appelé carignan. Depuis 2007 peut également entrer dans la composition le maturana tinta.
En blanc, le Rioja est généralement constitué de viura (ou macabeo), les cépages minoritaires sont malvasia, garnacha blanca, tempranillo blanco, maturana blanco, turruntés (à ne pas confondre avec le Torrentés), chardonnay, sauvignon blanc et verdejo.
En 1991, la Rioja obtient la Denominacion de Origen Calificada, c'est-à-dire qu'elle accède à une reconnaissance supérieure.
Une des caractéristiques des vins de Rioja est le vieillissement en fûts de chêne, introduit au XVIIIe siècle sous l'influence des marchands bordelais. Si les avantages du bois en œnologie ne sont plus à démontrer, celui-ci peut également devenir le pire ennemi du vin lorsque son usage est mal maîtrisé. Les années ‘70 marquent un tournant dans certaines pratiques désastreuses, comme des temps en barrique beaucoup trop longs, des barriques trop vieilles, une absence de contrôle de la matière. Résultat : des vins aux notes oxydées et moisies. Il faut reconnaître que cette pratique a contribué à donner une image négative des vins de Rioja et des vins espagnols en général.
Heureusement, ces méthodes ne sont plus que de mauvais souvenirs et les vins de Rioja font à nouveau partie des vins les plus réputés au niveau mondial.
Le vin rouge de Rioja est classé en quatre catégories.
1. "Rioja" passe au plus quelques mois en barrique de chêne.
2. "Rioja Crianza" vieillit au moins deux ans, dont au moins un an en fût de chêne.
3. "Rioja Reserva" vieillit au moins trois ans, dont un en fût de chêne.
4. "Rioja Gran Reserva" vieillit au moins deux ans en fût de chêne et au moins trois en bouteille.
Il n'y aura pas forcément de Reserva ni de Gran Reserva à chaque millésime : seules les années jugées suffisamment bonnes le mériteront.
On remarquera que ce système de catégories (Crianza, Reserva, Gran Reserva) se retrouve dans beaucoup d'autres vignobles espagnols.
"Garantia de Origen". Cette catégorie garantit l'origine ainsi que le millésime. Généralement, les vins sont dans leur première ou deuxième année, mais cette catégorie peut également inclure d'autres vins qui ne rentrent pas dans les catégories de Crianza, Reserva et Gran Reserva, bien qu'ils aient été soumis aux processus de vieillissement. Il s'agit de l'étiquette la plus répandue et qui donne le plus de libertés aux vignerons.